LA VIE IMAGINÉE DE JACQUES MONORY

Un film à offrir à tout homme déçu. Un espoir.
— Manuel Foglia
Quel être passionnant et quel artiste stimulant. Un seul regret, que ce soit si court!
— Francine Laurendeau, Derrière l’image

Documentaire / Beta sp / 26 min. / 2005

Résumé 

Leçon de peinture. Leçon de vie. Dans un portrait sans retouche, le peintre Jacques Monory, septuagénaire en paix avec la trace qu’il laissera, évoque au passage les obsessions de toute une vie. Au menu : monochromie, philosophie et revolvers.

IMAGE   Jennifer Alleyn

SON    Olivier De Nesle

MONTAGE IMAGE    Stéphane Lafleur

MONTAGE SON    Sylvain Bellemare

PRODUCTRICE DÉLÉGUÉE   Christine Falco

PRODUCTION  Jennifer Alleyn et Globus films / Télé-Québec

DISTRIBUTION    Vidéographe distribution

Carrière du film

  • La vie imaginée de Jacques Monory est présenté en primeur lors de l’exposition inaugurale du nouveau Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, avec l’exposition Jacques Monory (France) en novembre 2005.
  • Par la suite, il est présenté au Cinéma des Cinéastes de Paris (France).
  • À Montréal, il tient l’affiche au Cinéma parallèle d’Ex-Centris, pendant deux semaines et reçoit l’éloge des critiques (13 au 23 novembre 2006.
  • Vancouver International Film Festival et Festival du film francophone en Acadie 2006.
  • Diffusé sur les ondes de télé-Québec en 2006.
Cinefiche_VIe-imaginée-de-Jacques-Monory.jpg