Photo : Mathieu Laverdière

Photo : Mathieu Laverdière

BIOGRAPHIE 

Née en Suisse, Jennifer Alleyn est une artiste et cinéaste basée à Montréal. Elle a parcouru le monde en globe-trotter pour l’émission La course destination monde en 1992. En 1997, elle réalise "Aurore et Crépuscule" dans le long métrage collectif Cosmos, primé à Cannes. Plus récemment, une trilogie de films sur l’art, (L’atelier de mon père, Dix fois Dix et La vie Imaginée de Jacques Monory) lauréats au Festival International du film sur l’art (FIFA), confirme son approche d’archéologue de l’art. Elle développe parallèlement au cinéma, une pratique plastique qui intègre la vidéo, l'installation et la photographie. Les thèmes de l’absence et de la perte font écho dans son travail à un idéal de solidarité humaine. 

Elle présente Son plus cher désir, une installation en collaboration avec l’écrivaine Nancy Huston au Musée des beaux-arts de Montréal en 2011. Ses oeuvres récentes ont été présentées à la Galerie C de Neuchâtel en Suisse au printemps 2016. Jennifer fonde le studio de création multimédia La Ruche, à Montréal, qui réunit des créateurs issus d'origines diverses. En 2018, elle invite le réel à bousculer la fiction, dans son premier long métrage Impetus. Film hybride qu’elle réalise et produit, Impetus est lancé en Italie avant de participer à la compétition du Festival Slamdance, aux USA. Sorti sur les écrans en janvier 2019, il surprend en gardant l’affiche 6 semaines. La critique et le public qui y voient une liberté de forme et découvrent les acteurs Pascale Bussières et Emmanuel Schwartz, criants de vérité. L'Observatoire du cinéma au Québec, en collaboration avec la Faculté des arts et sciences de l'Université de Montréal, décerne le prix Création 2019, à Jennifer Alleyn, pour sa contribution exceptionnelle au développement de la cinématographie québécoise.

CAUSERIES D’ARTISTE 

Université Laval                                           Musée du Louvre, Paris

Cinémathèque Québécoise                        Morgan Library New York

Canadian Film Institute                               National Gallery of Art, Washington

COLLECTIONS PUBLIQUES

Musée des beaux-arts de Montréal

Musée des beaux-arts de Sherbrooke

Banque Nationale du Canada

Cinémathèque québécoise

Collections privées en Amérique et en Europe


FILMOGRAPHIE

2018      Impetus - LM Fiction

2012      A few lost words - vidéo d'art

2011      Dix fois Dix - LM documentaire

2008     L’atelier de mon père - LM documentaire

2006     La vie imaginée de Jacques Monory -  CM documentaire

2005     Svanok (L’appel) – CM fiction

2004    Imaginer le rien -  CM documentaire

2002    Les Rossy – CM documentaire

2001      Ramadan - CM documentaire

2000    Une p'tit nuit - CM documentaire

2000    Le regard de Delphine - MM fiction

1996      Les enfants de Schefferville - CM documentaire

1996      Cosmos - fiction

1993      Petit conte moderne

1992      La Course destination Monde

 

EXPOS 

  • SOLO

2019      Suspension - Maison de la Culture de Longueuil, Canada

2007     Face à Toi - Exposition

  • COLLECTIVES

2019 Circa 2019 - Exposition

2019 Les Impatients - Édifice Wilder, Montréal

2016      Zone Poreuse - Galerie C, Neuchatel, Suisse

2015      La Terre nous est étroite - Une Erreur de Paradis, Musée d’art et d’Histoire de Neuchâtel, Suisse.

2011       Big Bang - Musée des Beaux arts de Montréal

MISE EN LECTURE

2019 Rien d’autre que cette félicité de Nancy Huston présenté au Festival International de Littérature (FIL)

2009  84 Charing Cross Road de Helen Hamf, présenté aux Correspondances d’Eastman

 

PRIX ET DISTINCTIONS 

2019 Impetus

Prix Création 2019

Décerné par L’Observatoire du cinéma du Québec (OCQ), en collaboration avec la Faculté des arts et Sciences de l’Université de Montréal, pour la contribution exceptionnelle à la cinématographie québécoise.

2011 Dix fois Dix / Ten times Dix

Prix Tremplin pour le monde Artv -Festival International du Film sur l'Art (FIFA), 2011

Prix Gémeaux: deux nominations pour "meilleur scénario" et "meilleur portrait", 2012

2008 L'atelier de mon père / My father's studio

Prix de la meilleure œuvre canadienne au FIFA

Prix Gémeaux : Lauréat du "Meilleur portrait" Nomination aux Jutra “Meilleur documentaire”

 

2006 Svanok

Prix AQCC meilleure fiction court métrage, remis par L’Association Québécoise des critiques de cinéma, Rendez-vous du cinéma Québécois 2006

Best Fiction, Short film genre award; New York Intl Independent Film & Video Festival 2006

 

2002 Le regard de Delphine / Delphine's look

Meilleure réalisation Festival du Film de Lorquin, France, 2001.

 

1997 Cosmos

Prix « art et Essai » de C.I.C.A.E., Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes 1997.

Sélection du Canada pour les Oscars 1998.

 

1994 Série d’articles sur Moscou

Prix Mireille Lanctôt, Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) - série de reportages sur Moscou, publiés dans Le Devoir.

JURY

2017      Festival Vues du Monde, sect. documentaire

2015     Jury international, FIFA

2013      Présidente du jury, LM, MIBFF

Jury final, Cours écrire ton court, SODEC     

2012      SODEC, Programme jeunes créateurs

2008     Conseil des arts et lettres du Québec (CALQ)

2006     ONF – Comité de Programme       

2004     Conseil des arts et lettres du Québec (CALQ)

2003     Conseil des arts et lettres du Québec (CALQ)

1999      Téléfilm Canada - lectrice externe   

1998      SODEC, Programme jeunes créateurs

1997      Conseil des arts et lettres du Québec (CALQ)  

 

IMPLICATIONS

2018     CA Cinémathèque québécoise

2012 / 2015    Comité cinéma - Conseil des arts de Montréal

2012 / 2015    Comité artistique - Cinéma Excentris

2012 / 2013    CA - Revue esse+, Art Contemporain.

2007 / 2009  CA - ARRQ

1993 / 1994    CA - Les films de l’autre

 

Démarche artistique

 

Attirée très tôt par la capacité du cinéma à révéler le sens caché des choses, à donner accès à l’invisible, Jennifer Alleyn poursuit aujourd’hui son exploration par le biais de l’installation. Les frontières disciplinaires n’importent plus. Artiste multidisciplinaire, elle est cinéaste, artiste visuelle, auteure. La caméra, comme le crayon, permet au secret de se révéler et elle puise dans sa double formation universitaire en cinéma et en arts visuels pour réaliser des œuvres qui dialoguent avec le médium et son langage propre, que ce soit la vidéo, la photographie ou l’installation. Formée en documentaire, son travail accueille la notion d’archivage, de conservation et d’examen, pour transcender l’idée poétique.

Dans sa pratique, Jennifer se débat avec l’idée de la finitude. Tant par le montage des images au cinéma, que l’assemblage d’images ou de mots, ses oeuvres procèdent d’un même mouvement de rapiècement. Elle rassemble les morceaux perdus pour restituer une présence à l’absent, mue par le besoin de donner un corps et un sens au désordre. Ses projets accueillent la répétition, la variation, comme autant de tentatives de communication. Au fil de sa recherche, se tisse une trame sensible qui explore l’état psychique de l’être et ce qui le fait agir. Les oeuvres plastiques émanent d'un glanage permanent d'images et de mots et entremêlent le réel et l’autofiction pour aborder le thème de la perte.   Elle invite aussi la photographie, la littérature ou la poésie à traduire ce questionnement existentiel, le heurt paradoxal entre l’expérience humaine, profonde et transformatrice et l’incapacité de la dire.